adieu 2017

Adieu, adieu à toi 2K17…
Il y a un an je te commençais à demi morte, aujourd’hui je te termine en vie. À l’aube d’un éveil sans pareil.

Avec toi, j’ai embrassé les tréfonds de mon âme. Voyage abyssal rythmé par un ascenseur émotionnel afin de me guider vers ma propre rencontre.
Défragmentation des données d’archives, création de nouveaux fichiers, multitudes de dossiers, partitions de disque. Pagaille de l’esprit, hérésie du coeur. La pénombre sublime la lueur et j’y ai trouvé des âmes-soeurs.

Tels des phares dans cet obscur océan, la surface est devenue un raisonnable point de chute. Redécouverte d’une Atlantide de l’être enfouie, composée des vestiges du passé, magnifiée de par ses nouveaux édifices. Une épopée aux travers des mers les plus agitées. Tsunami dévastateur, le calme, dedans la tempête.

Applat de bleu.

Bouées après bouées, Terre en vue ! Confort d’une terre promise pour laquelle le prix est composé du sacrifice d’écriture, de questionnements, de rencontres, de consciences, de constructions de pensées, d’émotions, de rationalisation.
Issue fatale, je choisis ma barque bancale. Houle vagabonde, Golf stream qui t’emporte au large. Voyage onirique à travers l’âme. Un peu plus à l’Ouest, écluse de la vie.

Bleu camaïeu, ville rose.

Bord de Garonne, Prairie des filtres, Daurade, brique rouge. L’avenir se pointe à l’horizon, nous le contemplons à mesure que le soleil embrase les façades. Florilège spirituel, harmonieux déséquilibre, cacophonie orchestrale. Confiants d’une assurance, conséquence d’un vécu enrichissant pour un avenir dissonant, nous rassemblant autour d’un noble objectif.
Etre nous même fleurtant avec Marginalité au cours d’une valse qui embrase les corps, essayant d’équilibrer nos pas entre différence et schéma sociétale. Tango qui enflamme nos démons, toujours plus conscient de ce que nous sommes, de simple Êtres Humains destinés à une Humanité simple.

Un bon réveillon à tous !

JUlie
31.12.17