croire

J’ai l’impression qu’il est une règle : Compensation de désarrois, excès dans la joie. Conclusion : L’excès est l’apprentissage de l’équilibre. 

Il faut passer par toutes les lettres de l’alphabet, de A à Z, pour connaitre son juste milieu. À tout un chacun le sien. L’esprit est grandi, la connaissance de Soi l’est aussi. Écrire est mon chemin de fer. 

Parfois on perd confiance en nos croyances, en qui nous sommes. Les aléas de la vie les ébrèchent et nous avec. Cicatrices de l’âme. À l’instar de la peau cicatricielle, solidement moche, elles en ressortent plus fortes et nous grandis. Profondément installées au creux de notre esprit, à mesure elles s’attachent, se fondent dans la masse quand le temps passe. Lassent, presque, elles s’effacent. Laissant place à l’audace.  

Croire n’a pas besoin d’être démontré quand le Savoir suffit.

JUlie
10.01.2018

pronom possessif

J’utilise le pronom possessif “mon” ou “ma” pour les personnes qui ont apposées leurs empruntes sur mon chemin.

Qu’importe si ce fut seulement le temps d’une randonnée ou d’un plus long trajet. La valeur de ces personnes ne se quantifie pas en kilomètres sur l’autoroute de ma vie. Mais à leur façon d’avoir rendu le chemin à parcourir plus ou moins confortable à l’écluse des situations.  Continuer la lecture de « pronom possessif »

cluster

Parce qu’on ne choisi pas ses amis, son groupe, sa tribu, son cercle.

Ces êtres avec lesquels on se ressemblent à plusieurs, parfois correspondant à notre antipodes. Partage sans frontière d’ amour, l’amitié. Mutualisation d’art de vivre, philosophie, bringues, espoirs,  consciences, peines, projets, afters, rêves, festins, délires, colères, absurdités, passions, chansons, maladies, guérisons, larmes, fou-rires.

Avec qui on vit et s’invente une vie future.  Continuer la lecture de « cluster »