j’ai divorcé de moi-même

des astres plein la tete

Parce que la beauté ne se définit pas par une coupe de cheveux…
Qu’ai-je fait ? il y a 3 jours, jamais, je n’ai pensé devoir coucher ces mots sur mon clavier. Cependant, voilà, on y est !

J’ai tout simplement réalisé une envie, une lubie, qui trottait dans ma tête depuis des années. Suis-je pourtant coupable d’avoir tué un cliché de féminité ? Continuer la lecture de « j’ai divorcé de moi-même »

29 ans

À ma 30 ème année qui débute, je ne doute pas un seul instant de toi !
Forcément plus douce et suave que la 29ème année, qui jonche maintenant le sol du passé. Elle, qui fut riche en émotions, souvent contradictoires, combat de raison face à l’émotion. Apprentissage incertain, validation d’acquis, luttes vaines, combats gagnés d’avance, intuitions persistantes, mensonges abordables, vérités fatales, notes inoubliables, actes pardonnables, tristesses déplorables, joies insoutenables, soeurs, coeur, noirceur, bleu saint, rouge vif, amour transitif, âme qui laisse des traces écrites.

JUlie
20.9.17

sanctis

Parfum intemporel,
notes dissonantes formant un parfait accord,
arômes bruts qui se dispersent dans un océan de douceur,
clair obscur ou plutôt obscure clarté.
Le crépuscule et l’aube ne paraissent former plus qu’un,
dans une mer de couleurs qui poursuivent leurs courses,
tout en abdiquant face au temps.
Tempo oppressant qui agrémente cette épopée,
explosion florale, douce douleur qui enlace l’âme,
elle ne s’écoute pas, ne s’entend pas,
se fait sentir, ressentir, voir et toucher,
se vit.

JUlie
15.9.18
SAF : 2 Kevin pour le prix d’un ! heureusement, vu que ca fait 2 ans sans nouveau SAF ! https://youtu.be/1KapUrPllqI
Sanctis >> https://youtu.be/reaYCEUyhw4

5.17

des astres plein la tete

Cet instant, quand tu te vides la tête de toutes pensées, ton être submergé par les ondes de la nature faisant preuve d’une force incommensurable et inexorablement plus puissante que toute autre car régis par des règles faisant foi d’une unique vérité.

JUlie
photo : 9.17 Archiane, 26410 Treschenu-Creyers

vanille fraise

Je ne comprends pas…

Non je ne comprends pas, pourquoi les gens qui aiment la glace à la vanille et ceux qui aiment la glace au chocolat pourtant opposés de longue date, s’allient contre ceux qui aiment la glace au café ?

Je ne comprends pas pourquoi ils les insultent, les dénigrent, disent qu’ils n’ont pas la capacité d’avoir un palet digne de ce nom, tout ça parce qu’ils ont choisis la glace au café…

Je porte à croire qu’aujourd’hui nous perdons les quelques libertés, que la démocratie à bien voulu nous laisser, ainsi que des valeurs telles que le partage, non pas à cause de celui que l’ont qualifie d’ennemi mais bel et bien à cause de l’intolérance et du non respect de l’avis de chacun au sein de notre propre coupe ou cornet pour ceux qui préfèrent.

Dans tous les cas n’oublies pas, toi, petite cuillère qui remplie la coupe de glace au chocolat, de vanille ou de café, que tu choisiras toujours une glace qui vient probablement de la même crèmerie que les autres et qui est faite en majeure partie avec les mêmes ingrédients 😉

JUlie
8.12.15