partage d’effluves humaines

​Partager est une des plus belle chose que nous puissions vivre.
Notre devoir premier est-il vraiment d’aller voter ?
D’un point de vue sociétale, sûrement.

Convaincue qu’humainement, notre devoir est de partager. Tangente impérative dans l’équation de l’épanouissement de Soi. L’expérience est un secret bien gardé et pourtant elle est la map-monde de notre vie. Itinéraire que Siri ne peut pas nous dicter. Partager, une nécessité salvatrice pour Soi, pour l’Autre. Continuer la lecture de « partage d’effluves humaines »

libre arbitre

Parfois, les émotions nous quittent difficilement, je ne sais pas si c’est la raison qui prend le dessus, ou tout simplement le caractère éphémère des émotions. Tout est relatif même la notion d’éphémère. 

Il y a des standards, des évidences, mais il y a aussi beaucoup de libre arbitre, on a peur de l’utiliser et pourtant c’est le fondement de nos vies. 

Un droit absolu.

JUlie
10.01.18

croire

J’ai l’impression qu’il est une règle : Compensation de désarrois, excès dans la joie. Conclusion : L’excès est l’apprentissage de l’équilibre. 

Il faut passer par toutes les lettres de l’alphabet, de A à Z, pour connaitre son juste milieu. À tout un chacun le sien. L’esprit est grandi, la connaissance de Soi l’est aussi. Écrire est mon chemin de fer. 

Parfois on perd confiance en nos croyances, en qui nous sommes. Les aléas de la vie les ébrèchent et nous avec. Cicatrices de l’âme. À l’instar de la peau cicatricielle, solidement moche, elles en ressortent plus fortes et nous grandis. Profondément installées au creux de notre esprit, à mesure elles s’attachent, se fondent dans la masse quand le temps passe. Lassent, presque, elles s’effacent. Laissant place à l’audace.  

Croire n’a pas besoin d’être démontré quand le Savoir suffit.

JUlie
10.01.2018